eh! Online

Chaîne de restaurants : Que faut-il en penser ?

 

En France, le marché de la restauration avait le vent en poupe jusqu’à la crise sanitaire. L’année 2019 est d’ailleurs synonyme d’une croissance particulièrement élevée, notamment pour les chaînes de restaurants.

Les chaînes de restaurants fonctionnent le plus souvent sous le régime de la franchise. Par ailleurs, de plus en plus de chaînes de restaurants appartiennent à un groupe qui gère alors plusieurs marques. Ce modèle, inspiré du secteur de l’hôtellerie, permet de varier les segments de clientèle au sein d’un même groupe.

En effet, les chaînes de restaurant sont souvent à thème. On retrouve ainsi des chaînes de restaurants spécialisées dans le burger et la pizza, mais aussi les sushis, les tacos, les bagels, les grillades, etc. En diversifiant leur activité, les grands groupes à la tête des chaînes de restaurant peuvent être plus réactifs et s’adapter aux nouvelles tendances.

Parmi les leaders du marché en France, on retrouve Mcdonald’s en tête suivi du groupe Bertrand qui est multi marque (Burger King, Au Bureau, Quick, Hippopotamus, etc.) et du groupe Agapes qui se compose entre autres des chaînes de restaurants Flunch, 3 Brasseurs, O’Sushi.

Par ailleurs, il ne faut pas confondre chaînes de restaurant et fast food. S’il est vrai que de nombreuses chaînes de restaurant fonctionnent selon le modèle de la restauration rapide comme Mcdonald’s, Burger King ou Pitaya, d’autres reprennent les codes de la restauration assise à l’instar de Buffalo Grill, du Bistrot Régent ou encore Léon de Bruxelles.

Mais alors, est-ce vraiment intéressant pour les restaurateurs d’ouvrir un restaurant sous l’égide d’une chaîne ou vaut-il mieux rester indépendant ?

Même s’il n’existe pas de bonnes réponses à cette question, il est possible de faire un rapide tour d’horizon des avantages et des inconvénients de la chaîne de restaurants.

Ouvrir un restaurant en franchise avec une chaîne de restaurants permet de bénéficier de l’image de marque souvent très forte de la chaîne. De plus, celle-ci dispose de moyens de communication et de marketing bien plus puissants qu’un restaurant indépendant. D’autre part, les clients savent exactement à quoi s’attendre (menu et cadre) du fait de la standardisation des établissements. Le franchisé peut également profiter de la connaissance du marché et des conseils de la franchise.

Cependant, faire partie d’une chaîne de restaurants peut aussi présenter certains inconvénients. Tout d’abord, le droit d’entrée peut représenter une somme élevée. Il faut compter entre 80 000 et 200 000 euros en moyenne. S’ajoute à ce droit d’entrée les redevances calculées sur le chiffre d’affaires qui viennent réduire la marge du restaurateur. Cela conduit généralement à une politique de réduction des coûts pour maintenir un niveau de rentabilité suffisant. Dès lors, c’est souvent le consommateur qui est impacté soit parce que la quantité servie est moindre, soit parce que la qualité a été revue à la baisse.

Or, les habitudes des clients en restauration sont en train d’évoluer. Les consommateurs font de plus en plus attention à la qualité de leur alimentation. Ils peuvent ainsi avoir tendance à préférer un restaurant indépendant qui propose un menu original et qui varie au fil des saisons.

Les chaînes de restaurants ont donc encore de beaux jours devant elles, même si comme tous les restaurateurs, elles ont été très impactées par la crise sanitaire.

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter et
rejoignez une communauté de plus de 200 000 professionnels !