eh! Online

Enjeux et leviers de l’efficacité énergétique du bâtiment

 

Le secteur du bâtiment, entendu comme l’ensemble des activités de constructions, de rénovation et de BTP, est le premier consommateur d’énergie au sein de l’Union européenne. C’est également l’une des sources majeures d’émissions de gaz à effet de serre.

C’est ce qui explique qu’à l’heure du réchauffement climatique et de la crise énergétique, la transition écologique et le développement durable soient devenus les fers de lance du gouvernement.

Parmi les sujets majeurs, on retrouve alors la question de l’efficacité énergétique des bâtiments. Cette notion prend en compte deux grands éléments. D’une part, l’énergie utilisée (énergie utile) et d’autre part, l’énergie qu’il consomme pour son fonctionnement (énergie absorbée). L’efficacité énergétique vise donc à réduire la consommation en énergie d’un bâtiment tout en maintenant le niveau de confort offert à ses occupants.
En la matière, les principaux textes réglementaires en vigueur sont des directives européennes qui ont fait l’objet de transposition en droit français.

En France, la réglementation relative à l’efficacité énergétique des bâtiments est la RT 2012. Cette réglementation thermique entrée en vigueur en janvier 2013 s’applique à toutes les nouvelles constructions depuis cette date. Elle va être remplacée par la RE 2020 au 1er janvier 2022. Le réglementation environnementale va encore plus loin puisqu’elle a pour objectif de standardiser les bâtiments à énergie positive, dits BEPOS.

En pratique, plusieurs leviers peuvent être utilisés pour améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment.

Tout d’abord, il existe des solutions considérées comme passives qui visent à diminuer significativement la consommation énergétique du bâtiment. Il s’agit principalement de solutions permettant de limiter les ponts thermiques et les déperditions de chaleur en général. Pour y parvenir, des travaux d’isolation thermique peuvent être réalisés. Il est également possible d’optimiser le système de ventilation et d’accroître l’étanchéité du bâtiment.

Parmi les leviers actionnables pour améliorer l’efficacité énergétique d’un bâtiment, il est aussi possible de changer les installations, en optant pour des équipements plus performants et moins énergivores. On peut citer à titre d’exemple, les pompes à chaleur, le chauffage électrique, les équipements alimentés par des énergies renouvelables ou encore les chaudière à condensation à basse température.

Par ailleurs, il existe des solutions dites actives pour optimiser l’efficacité énergétique d’un bâtiment. Cela correspond aux différents systèmes de programmation et de contrôle des systèmes de chauffage, d’éclairage ou de climatisation. Nous pouvons également citer les systèmes complexes de gestion technique du bâtiment (GTB). L’intelligence artificielle peut ainsi permettre de réaliser d’importantes économies d’énergie.

Il en est de même pour les équipements tels que les thermostats, les variateurs de vitesse ou d’éclairage, les détecteurs de présence ou la mesure de la consommation en temps réel.

Au même titre que les caractéristique du bâti, le pilotage de la consommation énergétique du bâtiment au quotidien fait partie d’une stratégie d’efficacité énergétique.

Mais avant de se lancer dans des travaux de rénovation énergétique, il est recommandé de faire appel à un professionnel pour réaliser un audit énergétique du bâtiment et identifier ses faiblesses, et les axes à traiter en priorité. Vous pouvez ainsi optimiser votre budget et programmer les travaux hors saison.

Newsletter

Abonnez-vous à notre Newsletter et
rejoignez une communauté de plus de 200 000 professionnels !